Les multiples vies du propriétaires

By November, 2020 April 27th, 2021 Posts

Il était une fois un propriétaire rentier qui jouissait d’un ravissant petit parking. De riantes herbes folles poussaient ça-et-là dans les lézardes du goudron. Enclos d’un treillis rouillé et de lignes de marquage à l’esthétique post-moderne très éloignée de Banski, il fleurait bon la zone artisanale, ancienne affectation du quartier. Chanceux entre tous, ce propriétaire hérita du fond contigu et de l‘immeuble de rendement, certes un peu vieillot, qui y trônait.

Soucieux de la bonne gestion de ce patrimoine moins modeste qu’il n’y paraissait, le propriétaire apprit que son parking pouvait aussi bien être remplacé par un immeuble de cinq étages abritant vingt appartements. Quelle superbe nouvelle ! Il se sentit pousser des ailes d’investisseur. Mais comment aborder un tel projet ?

Au détour d’une conversation, il apprit l’existence de Swiss REM qui pouvait, à sa place, organiser son idée en lui proposant des solutions dans tous les domaines où il manquait de connaissance : construction, financement, droit contractuel et fiscal etc.

Fort de cet appui, il sentit que les obstacles à son projet, qui lui semblaient compliqués au début, étaient en voie d’être surmontés : un projet architectural avait été élaboré, qui avait permis d’étayer un plan financier et d’estimer raisonnablement les risques éventuels. Plus important, l’organisation mise en place lui facilita l’accès à un crédit bancaire qui englobait aussi bien la rénovation de l’ancien bâtiment existant que l’apport des fonds propres nécessaires pour la construction du nouveau bâtiment. La dynamique de l’entrepreneur commença à le taquiner.

Swiss REM le conseilla sur le choix des mandataires, établissement financier, notaire, régie etc., contrôla l’avancement du chantier et le respect du budget. Mais pendant qu’il y était, pourquoi ne pas en profiter pour simplifier sa succession ? Fort de l’appui de Swiss REM qui le soulagea de toutes les démarches, il constitua le nouveau bâtiment en propriété par étage (PPE) dont les unités furent réparties entre ses quatre enfants, après avoir calculé la charge fiscale qui pouvait en résulter.

Une fois le projet terminé, le propriétaire presque surpris de détenir deux bâtiments, l’un rénové et l’autre neuf, put jouir de tous les fruits de son patrimoine immobilier, en faisant des héritiers et des locataires heureux. Et on n’en entendit plus jamais parler. C’est vrai que les gens heureux n’ont pas d’histoire !

Passer d’heureux propriétaire à propriétaire heureux, avec Swiss REM!